Scenic : une légende dans le rétroviseur

Scenic : une légende dans le rétroviseur

En 1991, Renault débarque au Salon Automobile de Francfort avec un concept-car novateur, un véritable « cocon sur roues » pensé pour être un lieu de vie : accueillant, familial, agréable et spacieux. C’est la première fois que le mot « SCENIC » se fait connaître, et ce prototype sera même sous-titré « Invitation au voyage ». A une époque où les berlines GTI ont le vent en poupe, Renault fait le pari que les familles aspirent à plus de confort, pour que « route » s’accorde avec « plaisir ». Le modèle grand public fait son apparition 5 ans plus tard, en 1996 : c’est l’avènement du monospace compact et le début d’une belle aventure !

.

Renault Mégane SCENIC première génération, la naissance d’un emblème

Pied au plancher, direction le futur

Si son nom rime avec épique, mythique, emblématique ou encore iconique, ce n’est peut-être pas un hasard ! Ce modèle a marqué son temps, ses couleurs ont égayé les routes de notre jeunesse, et peu sont les conducteurs ou passagers qui n’ont jamais connu le confort de son intérieur. En parlant de son habitacle : saviez-vous que toute l’aventure a démarré là ?

Louis Morasse, designer intérieur du programme Mégane Scenic, nous raconte l’émergence de ce modèle mythique

Dénommé Megane SCENIC à sa sortie, il faudra attendre 1999 pour que le modèle prenne son indépendance et devienne seulement SCENIC. La première génération est l’un des rarissimes modèles dont l’intérieur a été imaginé avant le design extérieur : un rappel univoque que Renault est la marque pionnière des « voitures à vivre », une tendance initiée avec ESPACE en 1984.

C’est donc en 1996 que naît le premier monospace compact, alliant des dimensions raisonnables à un habitacle tourné vers le confort pour tous les voyageurs : surélévation du conducteur et des passagers, 5 sièges réglables individuellement, rangements « cachettes » grâce au double plancher intérieur, coffre volumineux, grand espace à l’avant comme à l’arrière…

Côté extérieur, son design est dans l’air du temps, ses couleurs sont vives et ses lignes sont familières dès le premier coup d’œil. Elles le sont d’ailleurs encore à ce jour, et pour causes : véritable best-seller, des dizaines de milliers de Mégane SCENIC ont sillonné nos routes pendant tant d’années, imprimant leur image dans nos souvenirs de voyage et d’évasion…

SCENIC 2 et 3 : les (pas si) petites sœurs

Les années 2000 ont-elles aussi droit à leur lot de nouveautés, et pas des moindres ! En 2003, SCENIC 2 fait une entrée remarquée sur le marché des monospaces compacts. Il y a de quoi : il est le premier à se décliner en 3 versions ! Devenu une gamme à lui tout seul, SCENIC propose une version courte de 4,30m embarquant 5 places individuelles, et deux versions longues dites « Grand SCENIC » de 5 ou 7 places, pour 4,50m de longueur.

Accoudoir central coulissant, tableau de bord numérique centré, pare-brise et toit-ouvrant panoramique… Encore une fois, le modèle transpire la « voiture à vivre », véritable intersection entre le voyage et le plaisir. La luminosité est remarquable, les rangements (plus de 91L) sont nombreux, le positionnement est haut : bref, dans de telles conditions de confort, difficile de voir le temps et les kilomètres passer !

.

2 longueurs, le même souci du confort

.

De l'espace pour 7

La troisième génération fait son entrée en matière en 2009 et pousse encore plus loin le concept initié par ses deux aînés : pas moins de 92L de rangements attendent ses futurs propriétaires, ainsi qu’un espace aux jambes inégalé dans sa catégorie pour tous les passagers, troisième rangée incluse ! Le pare-brise est agrandi vers le haut, faisant place à toujours plus de lumière et de sensation de liberté.

Comme si ça ne suffisait pas, Renault y ajoute une modularité exemplaire, avec la possibilité de mettre en tablette la deuxième rangée en plus du siège passager. Encore un SCENIC qu’on n’a pas envie de quitter…

R-SPACE : un avant-goût de « SCENIC du futur »

.

Même 10 ans plus tard, son look est futuriste

Nous sommes désormais en 2011 au Salon de Genève, et le directeur du Design de Renault Group, Laurens Van Den Acker, saisit l’occasion pour présenter R-SPACE, la dernière pépite sortie tout droit de l’imagination de ses équipes. Des lignes marquées et atypiques, une couleur jaune miel inimitable, un habitacle au design cubique jamais vu… tous les ingrédients sont réunis pour marquer les esprits !

Mais plus qu’un modèle prototype, R-SPACE est en réalité une projection de ce qui se passe alors dans la tête des designers Renault : il incarne leur nouvelle vision du monospace compact, qui fera rimer usage familiale avec sportivité, technologie et créativité. Vous l’aurez compris : Scenic 4 pointe déjà le bout de son nez.

Pour ses 20 ans, SCENIC s’offre de grands changements

Agneta Dahlgren, Directrice design de la famille MEGANE SCENIC en 2016, a les clés en main : il est temps de réinventer SCENIC. Le prototype R-SPACE et les évolutions du marché seront ses inévitables inspirations, donnant naissance en 2016 à la quatrième génération de SCENIC, qui marque l’entrée du modèle dans l’ère crossover.

Pour passer de R-SPACE à SCENIC 4, Agneta Dahlgren est chef d’orchestre

Si l’ambiance semble être au changement, certaines choses traversent inlassablement le temps pour SCENIC : celui qui était autrefois le premier monospace du marché a su garder ses valeurs, en proposant encore une fois un véhicule à vivre, dont modularité, habitabilité et luminosité sont les maitres-mots. Il propose une version courte et deux versions Grand Scenic 5 places ou 7 places, au choix. Quand on vous dit qu’il garde le meilleur de ses prédécesseurs !

Mais la rupture est quand même marquée : un design crossover très moderne qui plaira à toute la famille, une garde au sol augmentée, et des roues de 20 pouces aux pneus hauts et étroits, pour un look unique et captivant.

.
.
.

Son pare-brise triptyque et son toit ouvrant panoramique injectent de l’innovation dans ses ambitions de luminosité. La technologie est partout, à l’image de ses sièges arrière désormais rabattables en un seul geste pour obtenir un plancher plat, grâce au « One Touch Folding », commande accessible depuis le coffre ou directement sur l’écran tactile du système multimédia R-Link. Parce que oui, niveau multimédia, ça respire aussi la nouveauté là-dedans !

SCENIC accompagne encore aujourd’hui de nombreuses familles, au rythme de ces voyages qui passent toujours trop vite. Et pour demain ? Qui sait… Une seule chose est sûre : la Renaulution est en marche !

--> -->

Parrainez un ami !

Vous n'avez pas accès à ce formulaire.