My Renault

3e sacre pour Renault e.dams

Créé il y a trois ans, la saison 2017 du championnat du monde de Formule E a pris fin le 30 juillet dernier lors du Grand Prix de Montréal. Et, si au terme d’un suspense qui aura duré jusqu’à la dernière course, Sébastien Buemi a manqué de quelques points un second titre de champion du monde des pilotes, l’écurie Renault e.dams a par contre confirmé sa suprématie dans la discipline avec un troisième titre de champion des constructeurs.

Une domination
incontestable

Vainqueur du championnat des constructeurs avec 268 points, Renault e-dams a imposé sa domination en établissant un nouveau record de six victoires sur douze courses, toutes remportées par Sébastien Buemi. Renault e.dams a également été la seule écurie à marquer des points à chaque course, notamment grâce à la régularité des performances de Nico Prost, seul pilote du championnat à avoir inscrit des points lors de chaque course.

Enfin, l’écurie n’a pas attendu pour imposer son rythme aux concurrents. Ainsi, les trois premiers Grands Prix à Hong Kong, Marrakech et Buenos Aires ont été remportés par Sébastien Buemi. Puis trois nouveaux Grands Prix sont venus s’ajouter à cette série impressionnante de victoires : Monaco, Paris et Berlin, tous remportés par Sébastien Buemi. Malheureusement, deux disqualifications, lors des premières manches du Grand Prix de Berlin et du Grand Prix de Montréal, feront perdre à Sébastien Buemi sa confortable avance et permettront à Lucas di Grassi de finalement s’emparer du titre de champion du monde des pilotes au cours d’un dernier Grand Prix au suspense insoutenable.

Montréal, un Grand Prix décisif

Lors de la finale de Montréal, seulement 18 points séparaient Sébastien Buemi de son rival, Lucas Di Grassi, avant la dernière course. Malheureusement, la première manche s’est avérée difficile pour la star suisse avec un accident en essais libres et sa seconde disqualification le soir. Coup du sort, la malchance se répétait le dimanche avec une course difficile, aussi bien pour Buemi que pour Di Grassi, qui termineront respectivement à la 11e et à la 7e place.

Petite consolation, si ce dernier Grand Prix n’a pas permis à Sébastien Buemi de s’offrir le titre et à Renault e.dams une septième et dernière victoire, c’est tout de même une Renault Z.E. 16 pilotée par Jean-Eric Vergne de l’écurie Techeetah qui est montée sur la plus haute marche du podium !

Revivez la saison 2016-2017 avec notre vidéo !

² ²

Parrainez un ami !

Vous n'avez pas accès à ce formulaire.